Située à Rustrel, l’ancienne usine Bonnet est implantée en un lieu qui a connu plusieurs épopées industrielles successives.

L’aventure débute avec la première usine de fer (dite « usine du Bas ») en 1840, et se poursuit avec l’utilisation d’un moulin par le premier ocrier de Rustrel « Jean Allemand », en 1871. Ensuite, l’ocrier André Bonnet, dont le nom apparaît en 1885, investit fortement dans une mine, un lavage et son usine. Les équipements servent à partir de 1950 pour concasser des noyaux de cerises. De grands groupes pétroliers utilisent alors ce produit pour boucher des puits de pétrole et faciliter le travail des trépans.

Usine Bonnet

L’usine rouvre aujourd’hui, après un usage agricole, pour abriter un projet de fabrication d’éco-matériaux naturels à base d’argile, d’ocre, de sable et de paille. De nouveaux équipements de préparation et de moulage des argiles sont en place. Cette réouverture offre un regard plein d’émotion et un retour sur l’épopée de l’ocre à Rustrel. On peut y voir tous les équipements qui ont servi à la fabrication d’ocre jusqu’aux années 1950 : le lavage, quai de déchargement des wagonnets, malaxeur, batardeaux, bassins, pompe de relevage, moteur, vis sans fin, meules, élévateurs, blutoirs, presse à tonneau, ensacheuse, pochoirs…

Usine Bonnet
Récolte de Kaolin
Fermer le menu